lundi 31 décembre 2012

Beat Vénération


Beat Vénération, Ray Robertson, traduit de l’anglais (Canada) par David Jasmin-Barrière, Vlb éditeur






Alors aujourd’hui, je vais vous parler d’un joli roman édité chez un des plus grands éditeurs canadiens. Vous allez vite comprendre de quoi il parle. Il s’intitule Beat Vénération. Eh oui, c’est très tendance en ce moment la Beat generation. Peut-être à cause du film adapté du cultissime roman de Jack Kérouac, Sur la route. Du coup, sont ressortis un peu partout et notamment chez Folio une ribambelle de textes de Jack et de ses potes de route.

mercredi 12 décembre 2012

La Nuit a dévoré le monde

 

La Nuit a dévoré le monde, Pit Agarmen, Robert Laffont


Salut les p’tits clous. Ça faisait un moment que je n’avais pas donné signe de vie. Pas que je ne lise pas, mais c’est surtout écrire qui me pose le plus de problèmes. Alors, précédemment je vous parlais de mon envie de lire l’intégrale du Trône de fer et de vous en parler. Eh bien, c’est pas encore pour tout de suite. Je continue ma lecture du pavé.


Aujourd’hui je voudrais vous présenter un magnifique livre qui ne paye pas de mine. Encore un livre de genre, je dois être dans ma période littérature de l’imaginaire. Ici, les monstres sont des zombies. 

vendredi 7 décembre 2012

Plus jamais sans elle


Plus jamais sans elle, Mikaël Ollivier, Le Seuil Jeunesse




Lorsque le père d’Alan demande à son fils ce qu’il souhaite pour ses dix-huit ans, Alan répond spontanément : « ma mère ». Ce dernier ne sait rien d’elle. Il ne connaît pas son nom et n’a jamais vu la moindre photo. Son père, Mathias, ne lui en a jamais parlé et garde secrètement, depuis de longues années, ses quelques souvenirs avec elle. 

Des nouvelles du front !


Salut les d’jeuns.

Alors comme vous avez pu le constater, je lis deux livres en même temps. Chose que je déteste faire. C’est le meilleur moyen, selon moi, de laisser tomber les deux.
Mais disons que là, c’est différent. J’ai un livre que je lis sur plusieurs semaines voire plusieurs mois (l’intégrale du Trône de fer de George R.R. Martin chez J’ai lu) que j’entrecoupe par d’autres lectures. En gros, pour 200 pages de Trône de fer je passe à un autre livre, puis je reviens à mon long-reader.
He oui, j’ai découvert la série TV Games of throne, adaptée du Trône de fer. Et j’ai totalement mordu à l’hameçon. J’ai adoré. Je ne suis pas un fanatique de la Fantasy, mais j’aime en lire de temps en temps. Mais cette série est tellement captivante, avec ses complots politiques, ses retournements de situation, son souffle épique que sitôt la série terminée, j’ai voulu commencer le livre.
Donc ça y est je me suis lancé. Mais ça, je vous en reparlerai dans quelques temps.
Voilà pour les news.



LUI

lundi 19 novembre 2012

Victoria rêve


Victoria rêve, Timothée de Fombelle, Gallimard Jeunesse




Victoria rêve d’aventures. Elle rêve de courir le monde en cargo, de nager avec des troupeaux de chevaux, de s’habiller en hussard, d’être chef d’orchestre. Elle rêve de cow-boys, d’indiens, d’ours et de tous les héros qui peuplent ses romans préférés. 

vendredi 26 octobre 2012

Les Proies


Les Proies, Amélie Sarn, Milan


Jusqu’à ce vendredi de novembre, le plus gros problème de Margot était que Lucas, l’amour de sa vie, avait couché avec Pauline, sa meilleure amie. C’était jusqu’à ce vendredi.
Car, le même jour, un problème encore plus gros a surgi.
Plus terrifiant.
Plus mortel.
Ce vendredi-là, les zombies ont envahi la ville. Et Margot, Pauline et Lucas sont devenus des proies...


En attendant Robert Capa VS La Capitana


En attendant Robert Capa, Susana Fortes, Héloïse d’Ormesson (vient de paraître chez 10/18 en mars dernier)

La Capitana, Elsa Osorio, éditions Métailié



Une nouvelle fois, je vais vous parler de deux livres. Il s’agit d’En attendant Robert Capa et de La Capitana, tout deux écrits par des auteurs hispanophones.
Commençons par leur sujet.

lundi 22 octobre 2012

Comment j'ai piqué la petite amie alien de Johnny Depp

Comment j’ai piqué la petite amie alien de Johnny Depp, Gary Ghislain, La Martinière Jeunesse





David Gershwin, 14 ans, en a vu défiler des adolescents étonnants dans le cabinet de son père, psychiatre, mais des jeunes comme Zelda, jamais ! La jeune fille prétend être une alien venue sur Terre pour trouver son élu et le ramener chez elle pour l’éternité. Et cet homme n’est autre que… Johnny Depp !

lundi 15 octobre 2012

La Drôle de vie de Bibow Bradley


La Drôle de vie de Bibow Bradley, Axl Cendres, Sarbacane


Attention : Objet Littéraire Non Identifié !



Bienvenue à Plouc Land, communément appelé Franklin Grove, petite ville perdue au cœur de l’Illinois. Sept cents habitants, quatre églises, une seule librairie et un lieu incontournable : le Bradley’s and son. C’est ici que se retrouvent tous les paumés et les poivrots du village.

vendredi 12 octobre 2012

Les Revenants VS Hate List


Les Revenants, Laura Kasischke, Christian Bourgois

Hate List, Jennifer Brown, Albin Michel (Wiz)



Aujourd’hui je fais coup double. Je vais vous parler de deux livres en même temps pour changer. Deux grands chocs.
Je les rassemble à cause de leur univers. Les deux ont été écrits par des auteurs américains. Les deux livres parlent du malaise de la jeunesse américaine. Les styles ne sont pas du tout les mêmes. Mais ce sont de très bons livres.

jeudi 11 octobre 2012

Viviane Élisabeth Fauville


Viviane Élisabeth Fauville, Julia Deck, Minuit





Alors un peu de rentrée littéraire ne nous fera pas de mal. J’avais très envie de vous parler d’un de mes coups de cœur. C’est le premier roman d’une auteure très prometteuse, Julia Deck. Pour un premier roman, être publié chez Minuit c’est quand même bon signe. La classe ! Et bien cette première impression se confirme à la lecture. Elle a du style la bougresse ! Un style qui convient parfaitement à l’écurie Minuit.

Les Carnets du Ravage


Les Carnets du ravage, Frédérique Lorient, Oskar



Faëlle est incroyablement belle. Au lycée, sa beauté renversante est un inconvénient qui l’éloigne des adolescents. Malgré son enfance particulière, élevée par un très jeune père qui la préparait aux situations les plus extrêmes, elle aspire à une vie normale, comme celle des jeunes de son âge. Mais cette rentrée n’est pas comme les autres.

mardi 2 octobre 2012

Legend

Legend, Marie Lu, Castelmore



Dans un Los Angeles post-apocalyptique et dictatorial, deux mondes s’opposent. La République qui fait régner l’ordre par la force, et les Colonies dont les membres se révoltent contre le gouvernement. June est un exemple pour les jeunes de son pays : elle est la seule à avoir fait un sans faute à l’Examen.

vendredi 21 septembre 2012

The Jane Austen Centre


Un samedi austinien pas comme les autres à Bath…



Mr. Darcy vous fait fantasmer ? Le colonel Brandon est l’homme de votre vie ? Vous avez toujours rêvé de vivre à Pemberley ? Pas de doute, l’univers de Jane Austen vous fascine. Alors pourquoi ne pas vous rendre à Bath sur les traces de cette brillante femme de lettres ?

jeudi 20 septembre 2012

Une fille à la mer


Une fille à la mer, Maureen Johnson, Gallimard jeunesse



Clio a dix-sept ans et vit seule avec sa mère. Elle vient de décrocher un boulot d’été dans une super boutique d’art, mais la voilà obligée d’abandonner tous ses projets – et Ollie, le beau vendeur avec qui elle s’entend si bien – pour passer les vacances avec son père. Cette perspective ne réjouit pas du tout Clio car elle a de très mauvais rapports avec son père.

mardi 18 septembre 2012

Visite des studios Harry Potter


Ce week-end, j’étais en mode total fangirl à Londres ! Avec mes amies nous avions un programme très chargé : visite de la ville de Bath le samedi pour découvrir le festival et le centre Jane Austen et visite de studios Harry Potter le dimanche.
Je vais bien sûr vous parler de ce week-end riche en émotions, en commençant par ce qui m’a le plus touchée : les coulisses de Harry Potter…

mercredi 12 septembre 2012

Kaleb

Kaleb, Myra Eljundir, « R », Robert Laffont



Ça fait un petit moment que je tourne autour du pot et que je repousse sans cesse au lendemain la rédaction de ma chronique sur Kaleb. Il faut dire qu’aujourd’hui je m’attaque à un des livres de cet été qui a le plus partagé bloggeuses et bloggeurs. 

lundi 10 septembre 2012

La littérature jeunesse a aussi sa rentrée littéraire

Vous n’avez pas pu passer à côté : c’est la rentrée !


Rentrée des classes ou rentrée littéraire, chacun sa spécialité. Chez les éditeurs de littérature générale, c’est l’effervescence et la course aux prix est lancée. Tout le monde parle du nouveau Nothomb, des jeunes recrues de la NRF qui vont percer cette année, des favoris du Goncourt… et surtout de ces 646 romans français et étrangers programmés entre août et octobre. 

mercredi 5 septembre 2012

La Famille Glagla


La Famille Glagla, textes de François Delecour et illustrations de Sophie Chaussade, Didier Jeunesse


Prêts pour une immersion totale dans le Grand Nord… ?



Merci aux éditions Didier Jeunesse pour m’avoir fait découvrir cette famille complètement dingo !

Gérard, Monique et leurs enfants Jako et Brigodin, sans oublier Jean-Guy, le fidèle poisson rouge formeraient une famille tout à fait normale s’ils ne vivaient pas… au pôle Nord. Au programme de leurs journées pas comme les autres : pêche sur la banquise, chasse au trésor au pays des mammouths, le tout sous les regards amusés des pingouins qui vivent autour d’eux.

lundi 3 septembre 2012

i-Milly et le sourdoreille


i-Milly et le sourdoreille, texte de Yann Walcker et illustrations de François Foyard, Hatier jeunesse




Avant tout, je souhaite vivement remercier les éditions Hatier jeunesse qui m’ont envoyé ce petit roman.

i-Milly a cinq ans et vient de Mégamars. Elle est descendue sur Terre en soucoupe volante et a été adoptée par les Fanfreluches, une famille très sympathique.
Dans ce nouvel épisode, Arthur Fanfreluche est en danger : il porte un sourdoreille qui l’empêche d’entendre la camion qui fonce droit sur lui. Heureusement, i-Milly est là pour veiller sur lui…

vendredi 31 août 2012

La mort s’invite à Pemberley

La mort s’invite à Pemberley, P.D. James, Fayard


 

Alors voilà c’est fait, j’ai abandonné le livre que j’étais en train de lire. Je n’aime pas ça d’habitude mais là je n’ai pas pu. Pas que le livre soit mauvais, mais impossible de rentrer dedans, de m’intéresser.
Dommage, je me faisais une telle hâte de le lire. Il avait pourtant tout pour me plaire. Étant fan de Jane Austen et ayant lu un P.D. James (La Proie pour l’ombre) je salivais à l’idée de découvrir le mélange du polar et de la comédie de mœurs.

mardi 28 août 2012

Nom de code : Digit

Nom de code Digit, Annabel Monaghan, La Martinière jeunesse




Farah Higgins est un véritable génie des maths. Suites logiques, équations à multiples inconnues, codes secrets… elle est capable de tout résoudre. C’est pourquoi au lycée, tout le monde l’appelle Digit. La passion de Farah pour les mathématiques est presque élevée au rang de TOC tant elle est s’attache à ce que l’univers qui l’entoure soit parfaitement logique et symétrique.

jeudi 23 août 2012

Dans ma boîte aux lettres ce matin…


Ce matin j’ai eu l’agréable surprise de découvrir dans ma boîte un livre tout droit venu des bureaux d’Hatier jeunesse, éditeur avec lequel j’ai la chance d’avoir un partenariat.
Il s’agit de i-Milly et le sourdoreille de Yann Walcker et François Foyard.



C’est un court roman dans la collection « premières lectures » pour accompagner les enfants à partir de 5 ans dans la fabuleuse aventure qu’est l’apprentissage de la lecture.
Je reviens très vite pour vous donner mon avis.
:-)



ELLE

mercredi 22 août 2012

La Trace

La Trace, Christine Féret-Fleury, Hachette jeunesse, « Black Moon »



Rébecca est une adolescente de 17 ans plutôt mal dans sa peau. Jusqu’à ce qu’elle rencontre le futur mari de sa cousine américaine – Sarah –, Rébecca était heureuse et les deux cousines étaient très complices. Mais voilà, Rébecca est éperdument amoureuse d’Adrian, le fiancé de Sarah. Et pour couronner le tout, voilà qu’elle est forcée de jouer les demoiselles d’honneur au mariage de sa cousine. Un véritable cauchemar.

lundi 20 août 2012

BZRK

BZRK, Michael Grant, Gallimard Jeunesse


Grâce à Lui, qui est trop fort, trop gentil, trop beau – euh… je m’égare ! – et qui a accès à plein d’épreuves non corrigées, j’ai eu la chance de découvrir en exclusivité la nouvelle série de Michael Grant, l’auteur de Gone.
Chez Gallimard jeunesse, c’est un peu le roman de la rentrée.

mardi 31 juillet 2012

Birth Marked

Birth Marked, tome 1 : Rebelle, Caragh M. O’Brien, Mango


 

Le monde de Gaia est divisé en deux. D’un côté vivent les plus démunis, comme Gaia et de l’autre côté des murs du Bastion, dans l’Enclave, les plus riches. Tous les mois, la jeune fille aide sa mère, sage-femme, à donner naissance à des enfants, et à en livrer certains à l’Enclave. Tous les bébés « avancés » par Gaia et sa maman sont marqués d’un étrange tatouage sur la cheville.

mardi 10 juillet 2012

Instinct... tome 2

Instinct, tome 2, Vincent Villeminot, « Blast », Nathan


Vous vous souvenez, il y a quelques semaines, j’avais suivi mon instinct de dévoreuses de livres et m’étais jetée sur le premier tome de la splendide trilogie de Vincent Villeminot. Ç’avait été un sacré choc. C’est donc tout naturellement que je me suis lancée avec appétit dans la lecture du tome 2.
Et encore une fois, je n’ai pas été déçue…



mardi 3 juillet 2012

Ingénue VS Tout ce qui brille





Et si cet été vous partiez aux États-Unis ? Mais pas à n’importe quelle époque. Je vous propose un voyage dans le temps au cœur des années 20, en pleine Prohibition à Chicago et New York.

lundi 25 juin 2012

Noir c’est noir… Il n’y a plus d’espoir

Mapuche, Caryl Férey, Gallimard






Alors là !!!! C’est du lourd. Comment vous faire comprendre qu’il faut absolument lire ce livre. Non, non pas de contestation, lâchez le livre que vous avez entre les mains et ouvrez celui-là. Pour moi Caryl Férey, est un très, très grand auteur de polar. Non, que dis-je : « Caryl Férey est un grand auteur », tout court.
J’avais été plus qu’enthousiasmé par son précédent livre (Zulu publié chez Gallimard, collection « serie noire » off-course) qui me hante toujours, plus d’un an après sa lecture. Et bien là, rebelote !!! Des images indélébiles vont me rester en mémoire.
On est dans le polar pour dur à cuire, c’est noir, très noir, 100% arabica.
Chaque fois, Férey nous fait voyager. C’est qu’il a bourlingué le Caryl. Et du coup, on le sent bien à la lecture. Il nous décrit un pays, son histoire et ses traumatismes comme personne. Le dépaysement est garanti. Et puis ça n’est pas un voyage de carte postale, ça n’est pas de tout repos. Vous n’en sortirez pas indemne, tout comme les personnage d’ailleurs. L’auteur s’intéresse aux peuples des pays qu’il nous fait découvrir, surtout aux ethnies, aux autochtones d’avant l’invasion par les Blancs : les Maori pour Haka et Utu, les Zulus pour Zulu (sans blague) et les indiens Mapuche d’Argentine pour son dernier.
Ici, point de salut, tous les personnages de Férey sont des fantômes. Ils errent sur notre planète comme des morts-vivants.
Le point de départ de Mapuche est la découverte sur les docks d’un travesti affreusement mutilé et la disparition, en parallèle, de la fille d’un riche propriétaire terrien. Deux êtres (une sculptrice descendante des indiens Mapuche, peuple quasi exterminé par les Blancs et parqué dans des réserves, et un ancien rescapé des geôles dictatoriales reconverti en détective privé spécialisé dans la disparition des enfants sous la dictature) qui ne devaient pas se rencontrer vont évidemment se rencontrer et mener l’enquête.
Alors oui ce livre est très violent, bestial parfois glauque mais quelle claque. Des scènes dignes des plus grands films du genre. La première scène donne le ton. L’auteur ne nous épargne rien, c’est écrit avec un style extraordinaire. Je pense que c’est une des plus belles plumes françaises de ces dernières années. C’est personnages écorchés vifs et traumatisés sont tellement humains qu’ils nous touchent au plus profond.
Allez-y ! N’hésitez pas, ne vous arrêtez surtout pas à la violence, elle n’est pas là gratuitement pour rassasier notre voyeurisme mais pour nous montrer la violence du monde dans lequel on vit.
Bon, n’oubliez pas de prendre vos capsules de cyanure avant de commencer la lecture.

LUI

mercredi 13 juin 2012

Quatre filles et un jean pour toujours

Quatre filles et un jean pour toujours (tome 5), Ann Brashares, Gallimard jeunesse



Il y a quelques jours, quand j’ai commencé à lire Quatre filles et un jean pour toujours, je n’avais pas du tout le moral. Il pleuvait à grosses gouttes, j’avais les pieds trempés – j’avais cru bêtement qu’en juin je pouvais me permettre de mettre des petites chaussures ouvertes, grossière erreur –, j’avais froid… Bref j’étais déprimée. Je me suis donc plongée avec impatiente dans le roman, certaine que mes bonnes amies Carmen, Lena, Tibby et Bridget allaient me remonter le moral illico presto ! Bon, je ne sais pas encore si ce fut le cas ! Je viens tout juste de terminer ma lecture et je suis encore toute chamboulée. J’espère pouvoir vous fournir une critique à peu près claire !
Essayons…

lundi 4 juin 2012

Chi, une vie de chat

Chi, une vie de chat, tome 1, Konami Kanata, Glenat Kids


Un peu de douceur dans ce monde de brutes, voilà de quoi j’avais besoin ! Et c’est tout naturellement que je me suis tournée vers le manga de Konami Kanata, Chi, une vie de chat (une série qui compte actuellement 8 tomes).
Attention, c’est kawaii. Vous voilà prévenus… !


vendredi 1 juin 2012

La Maison des feuilles

La Maison des feuilles, Mark Z. Danielewski, Denoël




Pour cet autre livre de chevet on change totalement d’univers. Quelle grande claque en découvrant ce livre. Pour moi c’est une livre culte, pas forcément très connu mais impressionnant. Et pour cause. Je ne sais par quel bout commencer. Vous allez comprendre. En effet, pour le lire, vous allez devoir le tourner dans tous les sens. Les jeux typographiques sont légions, de la page blanche à quelques lignes sur une page voire quelques mots disséminés sur la double page, des partitions de musique, des notes de bas de page s’enroulant autour de la page ou perforant carrément le livre. Bon, simple livre-objet, gadget inventé par les maisons d’édition en mal d’idée me direz-vous. Que nenni ! Le pire c’est que cette originalité sert le propos du livre. 

L’Attrape-cœurs

L’Attrape-cœurs, J. D. Salinger, Pocket


Vient le difficile post des livres de chevet. Deux mois qu’Elle me tanne avec cette histoire! 
Comme Elle l’a dit, pas simple d’écrire sur des livres auxquels on est fortement attachés. Bon puisque je dois me lancer, je me lance.



Classique je vais commencer par le livre qui m’a donné envie de lire… Vraiment. Je ne lisais pas beaucoup, uniquement les livres imposés en classe. L’horreur ! Et puis un jour en vacances, je découvre ce petit livre qui va tout changer : L’Attrape-cœurs de J. D. Salinger.

jeudi 31 mai 2012

Challenge littérature jeunesse

Comme je suis nouvelle dans la blogosphère, je me suis dit qu’il était indispensable que je m’inscrive à un challenge littéraire ! Déjà parce que je trouve l’aventure excitante, et puis parce que même si je me targue d’être passionnée de littérature jeunesse, je suis loin d’avoir tout lu !
 

mercredi 30 mai 2012

Instinct

Instinct, Vincent Villeminot, « Blast », Nathan


Depuis quelques temps, je trouve que les nouveautés en jeunesse (celle que j’ai lues, ça va de soit !) ne sont pas incroyables. Je suis malheureusement souvent déçue. Après ma dernière lecture abandonnée prématurément, l’air hagard et l’œil triste, je suis restée plantée quelques minutes devant ma bibliothèque bondée en quête de la perle rare, du livre qui allait me tenir éveillée la nuit. La chose n’est pas facile ! Après avoir lu et relu des tas de quatrièmes de couverture différentes, j’ai finalement jeté mon dévolu sur le premier tome d’Instinct, de Vincent Villeminot que Lui m’avait offert lors du Salon du Livre de Paris de mars dernier. Et bien bonne pioche ! J’ai trouvé ce roman absolument incroyable.